Mediation Familiale Genève (Rive Droite)

EN  FR

Comment?

Les séances de médiation durent 1h30 (uniquement sur rdv). Lors de la première séance, les points à traiter en médiation seront identifiés, les délais clarifiés et le tarif fixé. À la fin de la première séance, les médiés et le médiateur signent le Consentement à la Médiation qui impose la confidentialité et le secret professionnel.

 

A Genève la médiation est toujours volontaire, même si les juges et le Service de protection des mineurs peuvent « exhorter » les parties à la médiation. Il est crucial que le médiateur ait la confiance des deux parties. Parfois le médiateur propose de rencontrer les parties en séance individuelle pour mieux avancer dans le processus.

La médiation s'exerce « à l'ombre de la loi » : le droit en vigueur est un point de référence et d'orientation pour le processus de médiation mais les parties sont libres de décider ensemble quelles sont les solutions justes et équitables pour leur situation spécifique.

 

En cas de séparation, de divorce ou de droits parentaux de couples non-mariés, le droit suisse n'exige pas que les parties soient représentées par un avocat lors de l'audition devant le tribunal compétent (Tribunal de Première Instance; Tribunal de protection de l'adulte et de l'enfant). Par conséquent les documents peuvent tous être rédigés en médiation et l'accord sera envoyé directement au tribunal pour être homologué.

Selon la législation Genevoise, le médiateur « exerce ses fonctions en toute indépendance, neutralité et impartialité. » Les autorités n'ont pas accès aux dossiers de médiation, le médiateur ne fait pas de rapport et ne peut pas être appelé pour témoigner.

 

Langues parlées : français, English, italiano, Nederlands, Deutsch.

 

Tarifs : selon revenu familial, de CHF 150-300/heure. La médiation est prise en charge par l'Assistance Juridique de l'Etat de Genève; le Tribunal de Protection de l'Adulte et de l'Enfant (TPAE) paye les trois premières séances de médiation si c'est le TPAE qui propose la médiation.

Qui?

Ida Koppen travaille comme expert en médiation, négociation et facilitation depuis 1989. Elle est accréditée par l'Association suisse pour la médiation familiale (ASMF - www.familienmediation.ch) et par la Fédération suisse des associations de mediation (FSM - www.swiss-mediators.ch). Dans le Canton de Genève, elle est assermentée par le Conseil d'Etat et inscrite au Tableau cantonal de médiateurs (www.ge.ch/mediateurs-assermentes).

 

Elle travaille à l'Office Protestant de Consultations Conjugales et Familiales (OPCCF - www.opccf.ch) à Genève et est membre du Comité de l'Association Suisse pour la Médiation Familiale (www.familienmediation.ch). Elle participe au Réseau Suisse de Médiateurs en cas d'Enlèvement International d'Enfant.

Avec une histoire personnelle multiculturelle et une connaissance approfondie de plusieurs systèmes juridiques, Ida est particulièrement bien placée pour travailler avec des couples binationaux et des familles internationales. Résoudre les conflits est toujours une question de bien identifier les différences et de comprendre les opportunités et les défis inhérentes.

 

Ida Koppen

Comme Fulbright Scholar, Ida s'est spécialisée en médiation et en négociation au MIT-Harvard Law School Program on Negotiation. Elle a également fait une formation post-graduate à l'Institut Universitaire Européen à Florence où elle a travaillé comme chercheuse et comme coordinatrice exécutive du Centre de Recherche Robert Schuman. Elle est licenciée en droit (Université d'Amsterdam) et en sciences de l'environnement (Honors College, Université d'Oregon).

 

Elle a fait sa formation en médiation familiale auprès du Groupement Pro Médiation en Suisse (www.conflits.ch), reconnu par le Forum Européen de Médiation Familiale (www.forumeuropeen.eu).

Comme formatrice, Ida est associée du Consensus Building Institute à Cambridge (MA) (www.cbi.org) et de l'Institut d'études du couple et de la famille à Genève (www.iecf.ch).

Elle est présidente de l'association genevoise Avenir Familles (www.avenirfamilles.ch).